Qui est Abdelmadjid Tebboune, nouveau Président d'Algérie ?



Qui est Abdelmadjid Tebboune, nouveau Président d'Algérie ?

Les rĂ©sultats prĂ©liminaires de l’Ă©lection PrĂ©sidentielle algĂ©rienne du 12 dĂ©cembre 2019, donnent le candidat Abdelmadjid Tebboune vainqueur dĂšs le premier tour avec 58,15% des voix exprimĂ©es, soit 4.945.116 voix pour le probable futur PrĂ©sident d’AlgĂ©rie.

Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, est considéré comme le favori de ces élections et le candidat favori de la puissante armée algérienne.

L’ANIE (AutoritĂ© nationale indĂ©pendante des Ă©lections) a estimĂ© le taux de participation global Ă  39,33% (et 41,13% au niveau national).

Biographie du nouveau président de la République

Le candidat indĂ©pendant Abdelmadjid Tebboune, Ă©lu jeudi prĂ©sident de la RĂ©publique avec 58,15 % des suffrages exprimĂ©s, est un homme d’Etat, ancien premier ministre et plusieurs fois ministres et walis.

M. Tebboune qui a briguĂ© la magistrature suprĂȘme en tant que candidat indĂ©pendant, est nĂ© le 17 novembre 1945 Ă  Mechria, dans la wilaya de NaĂąma.

DiplĂŽmĂ© de l’Ecole nationale d’administration (ENA), spĂ©cialitĂ© Ă©conomie et finances (1965-1969), il a occupĂ© les postes de ministre dĂ©lĂ©guĂ© auprĂšs du ministre de l’IntĂ©rieur et des CollectivitĂ© locales, chargĂ© des collectivitĂ©s locales (1991-1992), ministre de la Culture (1999), ministre des CollectivitĂ©s locales (2000-2001) et ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme (2001-2002).

En 2012, M. Tebboune retrouve le ministĂšre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Ă©largi en 2013 Ă  la Ville.

Avant sa nomination au poste de Premier ministre en mai 2017, il a assurĂ© l’intĂ©rim du ministĂšre du Commerce suite Ă  l’absence prolongĂ©e pour maladie du dĂ©funt Bakhti Belaib.

M. Tebboune a occupĂ©, auparavant, les postes de secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des wilayas de Djelfa, Adrar, Batna et M’sila et wali d’Adrar, Tiaret et Tizi-Ouzou.

Il s’Ă©tait engagĂ©, lors de la campagne Ă©lectorale, Ă  “tout entreprendre” pour “rĂ©aliser les attentes et les aspirations lĂ©gitimes portĂ©es par le Hirak du 22 fĂ©vrier”, prĂ©sentant “54 engagements” pour “l’instauration d’une nouvelle RĂ©publique”.

Dans son projet prĂ©sidentiel, il a promis d’engager une nouvelle politique de dĂ©veloppement, prĂ©conisant un “nouveau modĂšle Ă©conomique basĂ© sur la diversification de la croissance et l’Ă©conomie de la connaissance”.

Il a promis Ă©galement d'”Ă©riger l’accĂšs au logement en prioritĂ© absolue” et d’Ɠuvrer pour “la prĂ©servation du systĂšme de sĂ©curitĂ© sociale et de retraite” ainsi que pour “garantir Ă  tous les citoyens un accĂšs facile Ă  des soins de santĂ© performants”.

En matiĂšre d’emploi, il s’est engagĂ© Ă  rĂ©duire le taux de chĂŽmage, notamment chez les jeunes et les femmes.

M. Tebboune compte Ă©galement “rĂ©viser” les objectifs et les “missions classiques” de la diplomatie algĂ©rienne, en prĂŽnant une “diplomatie Ă©conomique offensive” et une “diplomatie culturelle et cultuelle”, tout en impliquant “pleinement” la diaspora dans le renouveau national.

Dans une dĂ©claration Ă  la presse nationale et Ă©trangĂšre, Ă  l’issue de l’accomplissement de son devoir Ă©lectoral, le prĂ©sident Ă©lu a rĂ©affirmĂ© que cette Ă©chĂ©ance Ă©lectorale constituait “une opportunitĂ© pour l’instauration d’une nouvelle RĂ©publique dont les jeunes seront les piliers”, promettant de “dĂ©barrasser cette nouvelle RĂ©publique des corrompus et de la corruption”. (Source: APS)


Quelle est votre réaction?

Like Like
0%
like
Love Love
0%
love
Haha Haha
0%
haha
Wow Wow
0%
wow
Sad Sad
0%
sad
Angry Angry
0%
angry

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!