Les habitants des pays méditerranéens menacés de "pauvreté hydrique"‎

Le taux d’augmentation de la tempĂ©rature dans la rĂ©gion mĂ©diterranĂ©enne est de 20% supĂ©rieur Ă  celui dans le reste du monde. Les 80 climatologues qui ont participĂ© Ă  l’Ă©laboration du premi…

Le taux d’augmentation de la tempĂ©rature dans la rĂ©gion mĂ©diterranĂ©enne est de 20% supĂ©rieur Ă  celui dans le reste du monde.

Les 80 climatologues qui ont participĂ© Ă  l’Ă©laboration du premier rapport mondial du genre pour l’Ă©valuation du changement climatique et environnemental dans la rĂ©gion du bassin mĂ©diterranĂ©en craignent une Ă©lĂ©vation des tempĂ©ratures de 2,2 degrĂ©s Ă  l’horizon 2040, un taux bien plus Ă©levĂ© que le maximum Ă  l’Ă©chelle mondiale fixĂ© par l’accord de Paris sur le climat (2 degrĂ©s). Ils imputent ces craintes aux politiques actuelles adoptĂ©es par les pays du pourtour de la MĂ©diterranĂ©e.

Ils ont soulignĂ©, lors de la prĂ©sentation du rapport, Ă  l’occasion de la tenue de la 4ème Ă©dition du Forum rĂ©gional de l’Union pour la MĂ©diterranĂ©e (UpM) en octobre 2019 leurs apprĂ©hensions de voir 250 millions de personnes dans la rĂ©gion souffrir de “pauvretĂ© hydrique” au cours des 20 prochaines annĂ©es.

L’UpM prendra part aux travaux de la COP 25 qui aura lieu du 2 au 13 dĂ©cembre 2019 Ă  Madrid et s’informera, Ă  cette occasion, des opportunitĂ©s Ă  saisir pour la MĂ©diterranĂ©e en vue de la rĂ©alisation du dĂ©veloppement durable.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close