L'Université de Tunisie pour l'apprentissage tout au long de la vie a désormais son siège à Tunis



L'Université de Tunisie pour l'apprentissage tout au long de la vie a désormais son siège à Tunis

Les sièges de l’Université de Tunisie pour l’apprentissage tout au long de la vie et du Centre national d’enseignement pour adultes ont été inaugurés mercredi dans les locaux de la Bourse du travail à Tunis, en présence du ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, et du président de l’Institut arabe des droits de l’Homme, Abdelbassset Belhassen, ainsi qu’un groupe d’activistes dans le domaine social.

Dans une déclaration à la TAP, Mohamed Trabelsi a indiqué que “la lutte contre l’analphabétisme ne peut se limiter à initier les adultes à la lecture et l’écriture, mais devrait plutôt s’incarner sur un double niveau d’inclusion sociale et de lutte contre d’éventuels cas de récidive en matière d’abandon scolaire”.

“L’Université de Tunisie pour l’apprentissage tout au long de la vie offrira à tous ceux qui sont en quête du savoir, une adresse permanente pour bénéficier de services scolaires gratuits dans plusieurs spécialités”, a expliqué Trabelsi.

Le nouveau programme de l’enseignement pour adultes sera mis en œuvre par le ministère des Affaires sociales en partenariat avec l’Institut arabe des droits de l’Homme et l’Université de la Manouba, en plus d’experts étrangers, en particulier des activistes dans ce domaine, en provenance d’Allemagne, a-t-il souligné.

A cette occasion, des accords ont été signés entre les parties concernées dans le domaine de l’apprentissage à vie, à savoir le ministère des affaires sociales et l’institut arabe des droits de l’homme et la faculté des lettres, des humanités et des arts de la Manouba.

Pour sa part, le président de l’Institut arabe des droits de l’Homme a précisé que l’éducation est la principale voie d’entrée pour le développement humain et pour permettre à de nombreuses catégories d’acquérir des compétences pratiques, précisant que les accords qui ont été signés entre les différentes parties concernées (ministère des Affaires sociales, l’Institut arabe des droits de l’Homme et l’Université de la Manouba), “visent à consolider les valeurs des droits de l’Homme auprès des apprenants et à les sensibiliser à leurs droits civiques, loin de l’apprentissage direct, qui a jusque-là caractérisé l’enseignement des adultes”, selon lui.

De son coté, le président de “l’Université de Tunisie pour l’apprentissage tout au long de la vie”, Mohamed Ahmed Gabsi, a précisé que la teneur cognitive du programme d’enseignement pour les adultes s’écartera des méthodes conventionnelles en se focalisant sur l’enracinement des valeurs auprès des groupes cibles, dont particulièrement les catégories vulnérables parmi les femmes victimes de violence, les prisonniers et autres groupes, pour faciliter leur intégration dans la société.

Il a indiqué à cet effet que les cours dispensés, permettront aux femmes victimes de violence, d’acquérir des connaissances qui leur permettront d’obtenir leurs droits légaux, indiquant que les sessions de formation, dispensés gratuitement par des formateurs étrangers, s’étaleront sur 18 heures par semaine.

“Les programmes d’enseignement pour les adultes incluront 2700 réfugiés en Tunisie dans l’objectif de les aider à adapter leur vie aux exigences de la société”, a fait savoir Gabsi, soulignant que la création de cette université s’inscrit dans le cadre de la consécration de l’égalité entre tous les citoyens et de leur apporter une certaine prévention sociale contre les risques de délinquance.


Quelle est votre réaction?

Like Like
0%
like
Love Love
0%
love
Haha Haha
0%
haha
Wow Wow
0%
wow
Sad Sad
0%
sad
Angry Angry
0%
angry

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!