Indice de développement humain : la Tunisie classée 91e sur 189 pays



La Tunisie est classée au 91e rang mondial (sur 189 pays) en matière d’Indice de développement humain (IDH) pour 2019 (stable par rapport à 2018), a révélé la 26e édition mondiale du Rapport pour le Développement Humain (RDH) pour 2019 lancée le 9 décembre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Bogota (Colombie).

Elle devance au niveau maghrébin, la Libye (110e) le Maroc (121e) et la Mauritanie (161e). Elle est devancée au niveau arabe par les Emirats Arabes Unis EAU (35e), l’Arabie Saoudite (36e), le Qatar (41e), le Bahreïn (45e), Oman (47e), Koweït (57e) ainsi que l’Algérie (82e). Dans ce classement la Norvège et la Suisse occupent respectivement le 1er et 2e rang.

L'indice de développement humain (ID) est un indice statistique composé pour évaluer le taux de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PIB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation des enfants de 17 ans et plus.

L’approche adoptée par le RDH pour l’année 2019 dépasse l’analyse des inégalités de revenus pour envisager les inégalités sous les prismes de la santé, de l’éducation, de l’accès aux technologies et de l’exposition à des chocs économiques ou liés au climat.

De nouvelles données et méthodes ont été adoptées comme la perception du bonheur pour mettre en lumière les inégalités affectant la vie des gens, dépassant les limites des chiffres et des moyennes.

" En Tunisie, 1,3 % de la population (153 000 personnes) est multidimensionnellement pauvre ", lit-on dans le même rapport qui démontre que 3,7 % aussi de la population tunisienne sont classés comme vulnérables à la pauvreté multidimensionnelle, soit 432 000 personnes.

Le rapport a aussi classé la Tunisie 63° sur 162 pays dans l’indice 2018 sur l’inégalité entre les sexes.

En Tunisie, 31,3% des sièges parlementaires sont occupés par des femmes et 42,3% des femmes adultes ont atteint au moins un niveau d’éducation secondaire, contre 54,6% de leurs homologues masculins.

Pour 100 000 naissances vivantes, 62 femmes meurent de causes liées à la grossesse ; et le taux de natalité chez les adolescentes est de 7,8 naissances pour 1 000 femmes âgées de 15 à 19 ans. La participation des femmes au marché du travail est de 24,1%, comparativement à 69,9% pour les hommes. En comparaison, la Libye et le Maroc sont classés respectivement 41e et 118e sur cet indice.

Entre 1990 et 2018, l’espérance de vie à la naissance en Tunisie a augmenté de 7,7 ans, les années de scolarité moyennes ont augmenté de 3,7 ans et les années de scolarité prévues ont augmenté de 4,6 ans. Le Revenu National Brut par habitant de la Tunisie a augmenté d’environ 95,5 %, durant la même période.


Quelle est votre réaction?

Like Like
0%
like
Love Love
0%
love
Haha Haha
0%
haha
Wow Wow
0%
wow
Sad Sad
0%
sad
Angry Angry
0%
angry

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!