Dream City 2019: MĂ©dina de Tunis "La ville rĂȘvĂ©e"



Dream City 2019: MĂ©dina de Tunis

Du 4 au 13 octobre 2019, Dream City investira les rues et les espaces de la Médina de Tunis, pour 10 jours de performance, théùtre, danse, installation, vidéo, cinéma, concert et débat.

Abordant la thĂ©matique de “La ville rĂȘvĂ©e”, la 7Ăšme Ă©dition du festival Dream City, organisĂ© par l’association Art Rue, s’interroge sur l’avenir de la mĂ©dina, le rĂŽle et la place des artistes dans la ville et le territoire comme lieu de nĂ©gociation et de partage.

La mĂ©dina comme un espace partagĂ© et un lieu de nĂ©gociation permanente, c’est la thĂ©matique abordĂ©e par le scĂ©nographe bruxellois Jozef Wouters, en collaboration avec Vladimir Miller, Ă  Dar Bairam Turki. Anciennement la maison d’un officier turc, Dar Bairam Turki est aujourd’hui un lieu oĂč habite des locataires et des artisans.

A travers un projet multidiscplinaire oĂč performance thĂ©Ăątrale se mĂ©lange avec des jeux de lumiĂšre et de musique, l’artiste questionne la restauration du lieu en interaction avec les habitants et l’environnement.

A l’impasse El Kechakh, dans son projet “El Msabb”, le plasticien Atef Maatalah a transformĂ© une ancienne dĂ©charge anarchique en un jardin public, en l’amĂ©nageant avec des arbres, des plantes, du mobilier urbain, et de grandes fresques murales.

La transformation est menĂ©e en Ă©troite collaboration avec les habitants du quartier, leur implication Ă©tant la garantie qu’ils veilleront sur cet espace vert amĂ©nagĂ© au cƓur de la mĂ©dina.

Un espace rĂȘvĂ© par l’artiste comme un lieu Ă  la croisĂ©e de la mĂ©moire et de la fiction. Les ordures disparaĂźtront mais l’artiste en gardera la trace, comme des reliques, peintes sur les hauts murs qui dominent la place ou comme terreau.

Tel un archĂ©ologue, le plasticien Malek Gnaoui interroge la mĂ©moire “effacĂ©e” de l’ancienne prison du 9 avril. Dans son installation “0904”, Malek Gnaoui part Ă  la rencontre des anciens dĂ©tenus de la prison dĂ©truite.

A partir de tĂ©moignages, Gnaoui reconstruit les rĂȘves, les fantasmes et la douleur des vies sĂ©questrĂ©es dans des carnets oĂč Ă©critures et collage mettent la lumiĂšre sur le mĂ©moire d’un lieu symbole du pouvoir et du maintien de l’ordre.

En plus des rĂ©sidences, des spectacles de danse, des projections de film et des dĂ©bats seront au programme. Dream City 2019, ce sont 15 nouvelles crĂ©ations et 8 spectacles invitĂ©s. Au total, 187 propositions artistiques dont prĂšs de la moitiĂ© sont gratuites oĂč le public sera invitĂ© Ă  s’impliquer pour imaginer l’avenir de la mĂ©dina.

En plus d’investir les lieux de la mĂ©dina, d’autres espaces comme la Maison de la culture Ibn Rachiq, la salle du 4Ăšme art ou le ThĂ©Ăątre El Hamra accueilleront, aussi, des spectacles du festival.


Quelle est votre réaction?

Like Like
0%
like
Love Love
0%
love
Haha Haha
0%
haha
Wow Wow
0%
wow
Sad Sad
0%
sad
Angry Angry
0%
angry

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!