Dream City 2019: L'artiste au cƓur d'une mĂ©dina en devenir



Dream City 2019: L'artiste au cƓur d'une mĂ©dina en devenir

Du 4 au 13 octobre 2019, la MĂ©dina de Tunis vivra au rythmes et aux couleurs de la 7Ăšme Ă©dition du festival d’art dans la citĂ© “Dream City”; édition qui coĂŻncide avec le dĂ©roulement des Ă©lections prĂ©sidentielle et lĂ©gislatives en Tunisie.

Au cƓur de ce nouveau chapitre de la jeune dĂ©mocratie tunisienne, Dream City 2019 s’interrogera sur le rĂŽle et la place des artistes, des structures culturelles, de la sociĂ©tĂ© civile et particuliĂšrement des jeunes dans un pays en devenir.

Dans une note de prĂ©sentation, les artistes et organisateurs de la manifestation, Jan Goossens, Selma et Sofiane Ouiss, soulignent que l’Ă©dition 2019 de Dream City sera un temps fort d’imagination, d’engagement et de contestations artistiques et intellectuelles.

Questionnant le prĂ©sent et le passĂ© pour dessiner un avenir rĂȘvĂ©, l’édition 2019 se veut Ă  la fois une plateforme de crĂ©ation, un espace humain partagĂ©, et une plaque tournante entre plusieurs territoires et mondes.

Des artistes tunisiens, du monde arabe, africains et europĂ©ens se sont inscrits dans la MĂ©dina. Ils donnent voix, corps et forme Ă  cet espace urbain sanctuaire, profond comme l’histoire, large et divers comme le pays entier. Jeunes et adultes, femmes et hommes, croyants et non-croyants, personnes de toutes orientations sexuelles: ils sont lĂ , ils portent ce festival avec les artistes et avec l’association “l’Art Rue”.

A partir de la MĂ©dina, et en creusant dans la durĂ©e une rĂ©alitĂ© qui est tout d’abord locale, des ponts et Ă©changes se sont construits avec le pays entier. Et au-delĂ  : avec Johannesburg, Ramallah, Paris, Marrakech, Kinshasa, New York, Bobo-Dioulasso, Marseille, Beyrouth, Bamako, AthĂšnes, Bagdad ou Bruxelles.

Prendre au sĂ©rieux un territoire veut dire aussi voir sa dimension et son potentiel cosmopolite, l’ouvrir, le connecter.

Abordant les inĂ©galitĂ©s sociales, les problĂ©matiques Ă©cologiques et urbaines, le vivre-ensemble au delĂ  des diffĂ©rences, Dream City invite Ă  travers ses expositions ses installations ses confĂ©rences ou ses spectacles Ă  investir la ville comme un espace d’écoute, d’échange et de construction d’une vision, d’une citĂ© et d’un avenir dĂ©mocratique partagĂ©.

Mettant l’artiste engagĂ© au cƓur de la CitĂ©, Dream City invite public et autoritĂ© Ă  reconsidĂ©rer le rĂŽle de la culture dans la construction de la dĂ©mocratie en Tunisie.

Des crĂ©ations inĂ©dites conçues et interprĂ©tĂ©es pour la premiĂšre fois, rĂ©sultant d’un Ă©change entre l’artiste le lieu et la population de la mĂ©dina Dream City est un festival de crĂ©ations contextuelles et uniques.

Tous les deux ans, les artistes participants Ă  la manifestation Dream City partagent leurs Ă©motions et leurs perceptions artistiques de la mĂ©dina comme espace de mĂ©moire, d’histoire, de prĂ©sent et d’avenir.

Parmi les artistes participants Ă  l’Ă©dition 2019 de Dream City l’artiste congolais Jupiter et son groupe, l’artiste sonore, bassiste et compositrice Ă©lectroacoustique, Floy Krouchi, le danseur sud-africain Boyzie ou encore l’artiste plasticien Malek Gnaoui.

Pour l’affiche de sa 7Ăšme Ă©dition, “Dream City” a choisi une des photos de l’artiste photographe chinois Li Wei prise en 2012, dans le cadre de l’expo urbaine “Libres Corps en espace public”.

Esprit libre et espiĂšgle, Li Wei s’est plongĂ© dans le ciel de Tunisie fascinĂ© par les couleurs de ce pays qu’il ne connaissait pas. Ses personnages improbables s’abandonnent dans les airs, se jouent de l’apesanteur.

L’artiste invite le public de Dream City Ă  Ă©pouser le regard d’un enfant curieux, assoiffĂ© de culture et prĂȘt Ă  laisser libre cours Ă  son imagination Ă  travers une expĂ©rience artistique unique lui permettant de dĂ©couvrir autrement une mĂ©dina en devenir.


Quelle est votre réaction?

Like Like
0%
like
Love Love
0%
love
Haha Haha
0%
haha
Wow Wow
0%
wow
Sad Sad
0%
sad
Angry Angry
0%
angry

Vous avez aimé? Partagez avec vos amis!