150 entreprises exposent au salon "Made In Tunisia Made For Fashion" au Parc des expositions du Kram‎

Le salon &qout;Made In Tunisia Made For Fashion&qout; s’est ouvert, mercredi après-midi au Parc des expositions du Kram, avec plus de 150 exposants reprĂ©sentant des marques tunisiennes des secte…

Le salon “Made In Tunisia Made For Fashion” s’est ouvert, mercredi après-midi au Parc des expositions du Kram, avec plus de 150 exposants reprĂ©sentant des marques tunisiennes des secteurs du textile-habillement et du cuir et chaussures. Il est organisĂ© par l’APII, jusqu’au 6 dĂ©cembre 2019.

Le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani a indiquĂ©, lors de l’inauguration du salon, que ” ce salon est une concrĂ©tisation du partenariat public-privĂ©, visant Ă  promouvoir le Made In Tunisia et Ă  renforcer la relance des secteurs du textile habillement et du cuir et chaussures “.

Et d’ajouter “ces deux secteurs reprĂ©sentent 36%, des unitĂ©s de production des industries manufacturières, 25% des exportations des industries manufacturières, 1824 unitĂ©s de production, dont 1476 unitĂ©s totalement exportatrices et plus de 200 mille postes d’emploi, soit le tiers des postes d’emploi dans les industries manufacturières”.

Le ministre a Ă©galement rappelĂ© que ” les industries manufacturières reprĂ©sentent 17% de l’économie tunisienne, 20% des emplois, 90% des exportations nationales. La valeur des exportations de ces industries a atteint, en 2019, 40 milliards de dinars “.

S’agissant du secteur du textile habillement, il a Ă©voquĂ© ” le pacte sectoriel de partenariat public-privĂ© signĂ©, dĂ©but 2019″, faisant savoir que ” d’autres pactes sectoriels seront signĂ©s avec d’autres secteurs, au cours du premier semestre de 2020 “.

Le ministre a, par ailleurs, soulignĂ© que ” la stratĂ©gie nationale de promotion de ce secteur pour la pĂ©riode 2019-2023, prĂ©voit la crĂ©ation de 10 mille postes d’emploi annuellement, soit un total de 50 mille postes d’emploi en 5 ans, l’augmentation de la valeur des exportations de 2,4 milliards d’euros ,Ă  4 milliards d’euros outre la diversification de l’offre et l’amĂ©lioration de la qualitĂ© “.

Intervenant, le prĂ©sident de la FTTH, Hosni Boufaden a indiquĂ© que ” le secteur du textile a connu l’une des pĂ©riodes les plus difficiles de son histoire entre 2012 et 2017. Laquelle pĂ©riode s’est traduite par une explosion des dĂ©penses, un recul de la demande, la fermeture de plusieurs unitĂ©s de production et la perte de plusieurs postes d’emplois “.

” Depuis 2017, ce secteur commence Ă  enregistrer une relance. En 2018, sa valeur ajoutĂ©e a connu une Ă©volution positive de 1,8%, après plusieurs annĂ©es de rĂ©sultats nĂ©gatifs. Durant les dix premiers mois de 2019, 10 nouveaux projets ont Ă©tĂ© mis en place. Nous Ĺ“uvrons, actuellement, pour une meilleure intĂ©gration du secteur et une meilleure lutte contre la concurrence dĂ©loyale”.

Pour sa part, le prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration Nationale du Cuir et de la Chaussure (FNCC), Akrem Bel Hadj a estimĂ© “nĂ©cessaire de promouvoir le Made In Tunisia “, saluant ” les dernières dispositions douanières visant Ă  intensifier le contrĂ´le sur l’importation de chaussures et de produits en cuir par le secteur de la friperie ” et espĂ©rant que “de telles dispositions puissent ĂŞtre appliquĂ©es “.

Il a, en outre, fait savoir que “le Centre National du Cuir et de la Chaussure en collaboration avec la fĂ©dĂ©ration, mettent Ă  la disposition des investisseurs, 50 fiches de projets auxquels ils ont mĂŞme identifiĂ© les partenaires financiers potentiels “.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close