Tunisie – VIDEO : Abir Moussi : Les forces modernistes ont une occasion unique pour faire tomber le pouvoir des « frères musulmans »‎

La prĂ©sidente du PDL, et de son bloc Ă  l'ARP, Abir Moussi, a postĂ©, ce soir, sur sa page facebook, une vidĂ©o, oĂą elle informe les citoyens qu'elle a lancĂ© l'initiative de prĂ©parer une p…

La présidente du PDL, et de son bloc à l’ARP, Abir Moussi, a posté, ce soir, sur sa page facebook, une vidéo, où elle informe les citoyens qu’elle a lancé l’initiative de préparer une pétition pour retirer la confiance à Rached Ghannouchi qui s’est, avec sa visite en Turquie, rendu coupable de haute trahison et d’atteinte à sa sécurité et souveraineté. Puisqu’il a eu une réunion à huis clos avec Erdogan qui avait demandé d’utiliser le territoire tunisien pour s’introduire en Libye. Et cette réunion survient quelques jours après que Ghannouchi ait eu connaissance des plans de défense de la Tunisie, lors de la dernière réunion du haut conseil de la sécurité nationale.

Moussi a déploré la passivité des hommes politiques qui, pour des futilités, sont en train de laisser passer des actions avec une impunité totale pour les frères. Elle a ajouté qu’il est temps de dépasser les futilités de type, qui est à l’origine de cette initiative, et leur demande de mettre l’intérêt de la Tunisie avant toute autre chose.

Elle a assuré qu’au PDL, ils sont prêts à faire abstraction de tous les différends et des divergences d’opinions, et les torts portés aux destouriens, appelant à l’union de toutes les forces modernistes, pour la simple raison qu’elle est convaincue que la sécurité et la souveraineté de la Tunisie sont en jeu, et qu’il faut faire face à ce péril. Après, a-t-elle ajouté, nous pourrons revenir à nos querelles intestines.

Elle a appelé ceux qui rechignent à signer la pétition rien que parce qu’elle a été proposée par le PDL, à dépasser cet esprit revanchard, devant l’intérêt du pays. Elle les a invités à déchirer cette pétition et à en écrire une autre en leur nom si çà leur chante. L’essentiel étant de la faire passer. Elle a ajouté pour les tranquilliser que quand Ghannouchi sera écarté de la présidence de l’ARP, le PDL ne proposera pas de candidat au poste et réagira positivement avec les candidats des autres blocs. Et elle a pris pour témoin le peuple tunisien pour cette position.

Par ailleurs, Abir Moussi a appelé les blocs qui ont fait chuter le gouvernement de Jemli, à se concerter entre eux pour proposer la formation d’un gouvernement qui ne comprend aucun membre de la confrérie et leurs satellites. Elle a assuré que le président de la république ne pourra pas être contre une personnalité proposée par ces blocs, vu qu’elle bénéficiera d’au moins 134 voix à l’ARP. Elle a assuré que rien n’empêchait de dépasser les années noires des frères musulmans et de constituer un gouvernement capable de mener des réformes et de sortit le pays de cette période sombre. Elle a ajouté que le PDL n’est pas concerné par aucun portefeuille dans le gouvernement, mais se contentera de soutenir ce gouvernement, à condition que les islamistes en soient exclus.

Categories
Source
tunisienumerique

Articles similaires

Back to top button
Close
Close