Migration en Tunisie : Signature d’un accord de partenariat entre le ministère des affaires sociales et le conseil tunisien pour les réfugiés‎

Le ministère des Affaires sociales a signé, jeudi 26 décembre, un accord de partenariat avec le Conseil tunisien pour les réfugiés visant à améliorer les services sociaux offerts aux réfugiés et deman…

Le ministère des Affaires sociales a signé, jeudi 26 décembre, un accord de partenariat avec le Conseil tunisien pour les réfugiés visant à améliorer les services sociaux offerts aux réfugiés et demandeurs d’asile en Tunisie.

Paraphé par le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, et le président du Conseil tunisien des réfugiés, Mostafa Jammali, l’accord prévoit l’engagement des deux parties à sensibiliser toutes les structures concernées par l’accueil des réfugiés.

Le ministère assurera, en vertu de cet accord, la production de publications spéciales comprenant des informations destinées aux réfugiés et demandeurs d’asile en Tunisie.

L’accord prévoit aussi la création d’une commission mixte entre le ministère et le conseil, chargée de déterminer les moyens de soutenir les réfugiés et de faire le suivi des centres qui les hébergent, en plus de la mise à jour des données sur leur statut juridique.

Le comité sera aussi chargé d’appuyer la coordination entre l’Administration générale de la planification et du suivi en matière de migration, l’Observatoire national de la migration, le Haut-Commissariat aux réfugiés en Tunisie et le Conseil tunisien pour les réfugiés.

Des sessions de formation seront aussi organisées en Tunisie et à l’étranger dans le but de soutenir les capacités du ministère des Affaires sociales dans le domaine de l’encadrement et la sensibilisation des réfugiés. Des visites d’étude seront notamment organisées pour faire le bilan des expériences réussies dans ce domaine.

Mohamed Trabelsi a, à cette occasion, estimé que la signature de l’accord répond aux obligations de la Tunisie en matière de prise en charge des réfugiés et des demandeurs d’asile, soulignant que le ministère accorde une grande importance à la coopération avec les organisations de la société civile actives dans le domaine des réfugiés en Tunisie.

Il a noté que la Tunisie est passée d’une zone de transit pour les migrants à une région pour les accueillir, ajoutant que les statistiques indiquent que le total des demandeurs d’asile et des réfugiés en Tunisie a atteint les 3117 migrants.

“Les problèmes d’asile existent en Tunisie, comme c’est le cas avec plusieurs pays dans le monde”, a, pour sa part, indiqué le président du Conseil tunisien pour les réfugiés, Mostafa Jammali, soulignant que le Conseil travaille en coordination avec le Haut Commissariat aux Réfugiés en Tunisie pour répondre à toutes les questions relatives à la migration et aux demandeurs d’asile et réfugiés dans toutes les régions du pays.

Il a souligné que les demandeurs d’asile et les réfugiés en Tunisie sont de nationalités différentes. “Les immigrants en provenance de Syrie sont les premiers en termes de nombre avec 1 500 migrants, suivis des différentes nationalités africaines”, a-t-il indiqué.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close