Instaurer la bonne gouvernance dans le domaine de sécurité sociale, c'est le grand défi de la Tunisie, selon Madouri‎

L’instauration d’une bonne gouvernance pour la gestion du système de protection sociale reprĂ©sente le plus grand dĂ©fi auquel la Tunisie est actuellement confrontĂ©e. C’est ce qu’a dĂ©c…

L’instauration d’une bonne gouvernance pour la gestion du système de protection sociale reprĂ©sente le plus grand dĂ©fi auquel la Tunisie est actuellement confrontĂ©e. C’est ce qu’a dĂ©clarĂ© Kamel Madouri, directeur gĂ©nĂ©ral de la sĂ©curitĂ© sociale au ministère des Affaires sociales.

Dans une dĂ©claration Ă  la TAP en marge du Forum arabe sur “La sĂ©curitĂ© sociale, concepts, dimensions et perspectives “, Madouri a expliquĂ© que le système de protection sociale se retrouve confrontĂ© Ă  un ” paradoxe ” qui consiste en l’accroissement des besoins en interventions sociales par rapport Ă  des ressources financières limitĂ©es. Ces obstacles, a-t-il soulignĂ©, ne seraient surmontĂ©s que par l’instauration de politiques et de programmes sociaux qui Ă©rigent la bonne gouvernance en haute prioritĂ©.

L’Agence nationale pour l’intĂ©gration et le dĂ©veloppement sociale, crĂ©Ă©e en vertu de la loi organique sur la crĂ©ation du “programme de sĂ©curitĂ© sociale”, entrĂ©e en vigueur en fĂ©vrier 2019, sera chargĂ©e d’instaurer la bonne gouvernance souhaitĂ©e grâce Ă  la compilation de divers programmes d’intervention sociale et Ă  leur coordination, afin de parvenir Ă  mieux dĂ©terminer la cible des familles nĂ©cessiteuses et Ă  faible revenu, a encore dit la mĂŞme source.

Madouri a par ailleurs estimĂ© que l’expĂ©rience tunisienne dans le domaine de la protection sociale est ” pionnière”. Un taux de 85% de la population est couverte par les services des caisses sociales, tandis que 67% de la population est couverte par le système d’assurance maladie et 24% de la population profite des services de soins gratuits et Ă  tarif rĂ©duit pour les familles Ă  faible revenu, a rappelĂ© Madouri.

Pour sa part, le chef de cabinet du ministre des Affaires sociales, Tawfiq Zrelli, a indiquĂ© que le gouvernement avait Ă©laborĂ©, en consultation avec les partis sociaux, un programme intĂ©grĂ© de rĂ©forme des systèmes de retraite, Ă  travers notamment l’augmentation de l’âge de dĂ©part Ă  la retraite dans le secteur public, l’augmentation des cotisations sociales et la diversification des sources de financement. Ces procĂ©dures, a-t-il dit, permettraient de redresser les Ă©quilibres financiers des fonds sociaux et d’assurer un financement durable et Ă©quitable.

Pour sa part, Lotfi Hdhili, directeur général du programme de sécurité sociale au ministère des Affaires sociales, a indiqué que la mise en œuvre de la loi organique sur le programme de sécurité sociale, qui vise à créer un programme au profit des catégories précaires et à faibles revenus, contribuera à la lutte contre la pauvreté et apportera les résultats escomptés en matière de lutte contre la pauvreté en Tunisie

“Cette loi aidera Ă  la mise en place d’une banque de donnĂ©es Ă  mĂŞme de rĂ©pertorier chaque cas de pauvretĂ© et de vulnĂ©rabilitĂ© sociale, permettant de fournir des services et une assistance Ă  cette catĂ©gorie vulnĂ©rable et dĂ©favorisĂ©e, chacun en fonction de ses besoins rĂ©els”, a-t-il notamment ajoutĂ©.

Categories
Source
webmanagercenter

Articles similaires

Back to top button
Close
Close